Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Equipe 4: Nouvelles stratégies vaccinales et mémoire immunitaire - Immunité et infection
UMR S 945 INSERM-CNRS

Partenariats

logo Labo
Nom entité
Nom entité
| read this article in English

Chiffres-clé

Chiffres clés

  • 6 équipes
  • 15 enseignants chercheurs
  • 12 chercheurs
  • 20 doctorants
  • 11 post-doctorants

A voir

Staff Laveran:


Séminaires:


Liens institutionnels:

Equipe Behazine Combadiere

L’équipe tente d’étudier, de comprendre, d’améliorer et de mettre en Âœuvre par des études pré-cliniques dans des modèles animaux de nouvelles stratégies vaccinales contre les infections virales ou les cancers et s’efforce de transférer ses connaissances vers des études cliniques chez l’homme. Bien que la réponse humorale garde une place primordiale dans la vaccination, la thématique de recherche est principalement centrée sur l’étude du rôle de la réponse cellulaire CD4 et CD8, cruciale dans la lutte contre certaines infections virales ou dans les stratégies vaccinales anti-cancéreuses. En effet, le développement de nouvelles stratégies vaccinales dépend de l’état de nos connaissances des mécanismes de la réponse immunitaire contre les infections virales et les vaccins. Le projet intègre donc à la fois une recherche fondamentale effectuée au sein de l’unité U543 et en collaboration avec des équipes internationales, et diverses études cliniques avec principalement les services cliniques de l’hôpital de la Pitié-Salpétrière (Services des maladies infectieuses et Centre Investigation Biologique dirigé par B. Autran).

La vaccinologie, par l’importance qu’elle a en prévention et en en thérapeutique, est notre terrain d’étude, qu’il s’agisse d’étudier des réponses immunitaires aux vaccins pour comprendre leur efficacité ou leur inefficacité, ou de comprendre les mécanismes d’initiation de la réponse immunitaire pour mieux vacciner. Notre centre d’intérêt porte principalement sur les étapes initiales de la réponse immunitaire car leur contrôle conditionne l’efficacité de celle-ci, si l’on en juge par la mémoire et la protection immunitaires qu’il en résulte.

Notre programme comporte plusieurs volets reliés entre-eux:

1. La compréhension des réponses immunitaires aux vaccins :
L’objectif de ce premier volet est de comprendre les mécanismes fondamentaux de l’initiation de la réponse immunitaire cellulaire et du maintien de la réponse mémoire contre les infections virales car le développement de nouvelles stratégies vaccinales dépend des connaissances approfondies des mécanismes de la réponse immunitaire contre les vaccins.

2. Le développement des nouvelles stratégies de vaccination :
L’objectif de ce second volet est de développer de stratégies de vaccination en abordant 3 aspects relatifs à l’initiation de la réponse immunitaire : Voies d’immunisation, adjuvants, vaccins.

L’exemple le plus marquant de nos activités de transfert vers des études cliniques est le développement de la méthode de vaccination transcutanée dans des modèles murins et sur des explants de peau humaine jusqu’à la mise en place d’étude pilote et d’étude de phase I chez l’homme. Une part essentielle de nos activités de recherche est ouverte vers cette activité de transfert vers l’hôpital. Notre projet associe donc l’étude des bases fondamentales de la vaccination et la possibilité de transférer les connaissances acquises à partir de modèles murins vers une recherche clinique chez l’homme. Ce travail sera donc un appui important à la recherche de protocoles thérapeutiques et préventifs contre des agents infectieux responsables de problèmes mondiaux de santé publique.

L'équipe participe au projet européen CUTHIVAC: http://www.cuthivac.eu/Nouvelle fenêtre

02/03/11